• Écosocialisme

    Peakoil

    Qui n’a pas entendu parler de la « fin du pétrole », des « limites des réserves de pétrole » etc. ? Mais peu de personnes ont vraiment conscience du problème étant donné que les chiffres normalement annoncés évoquent des réserves de pétrole pour encore des dizaines d’années, voire même plus. Qui plus est, même si les choses changent peu à peu, la grande majorité des économistes, journalistes et commentateurs de l’actualité n’a pas véritablement conscience du problème, ce qui n’est pas vraiment encourageant pour mener un débat constructif sur des sujets tels que la croissance économique ou l’écologie. En fait, le concept de « peakoil » ou de « pic pétrolier » ne signifie pas la fin du…

  • Écosocialisme

    Dilemme du prisonnier

    Je ne pourrais mieux expliquer le dilemme du prisonnier que l’économiste Bernard Maris : « La « main invisible », l’harmonie sociale d’une société laissée à elle-même, affirme l’efficacité du marché autorégulé. Avec le dilemme du prisonnier, ce sont les économistes libéraux eux-mêmes qui vont démontrer que le marché est inefficace. C’est ça qui est passionnant.En 1951, John Nash, prix Nobel 1994, mathématicien fou qui a donné naissance à un roman et à un film, démontre un résultat essentiel pour l’économie (J. F. Nash, « Non-Cooperative Games», in Annals of Mathematics, vol. 54, 1951 p.289-295), qui ruine le concept de concurrence. Deux prisonniers sont enfermés dans une tour. L’un des deux a…

  • Écosocialisme

    Dessinons un gâteau

    L’économiste Kate Raworth insiste beaucoup sur la représentation visuelle de l’économie, et même si cela peut paraître puéril, les neurosciences démontrent combien les images ont contribué à façonner les grandes évolutions culturelles de l’humanité depuis « l’homme des cavernes » jusqu’à l’homme moderne[1]. Une image souvent utilisée pour démontrer la nécessité de la croissance est celle de la grandeur du gâteau. Cela n’est pas une image utilisée par Kate Raworth qui préfère les doughnuts, mais dessinons tout de même des gâteaux: Précisons que chaque gâteau est ici divisé en 100 parts En effet, actuellement le 1% le plus riche de la population mondiale détient plus que les autres 99% selon les chiffres…

  • Véganisme abolitionniste

    Dissonance cognitive

    Ah, la dissonance cognitive! Nous en sommes tous plus ou moins touchés. Mais il y en a de beaux exemples parmi les carnistes. Je suis, ou plutôt j’étais, inscrit à la newsletter d’un site de santé que je ne nommerais pas. Je voulais me désinscrire depuis longtemps à cause de la répétition des mêmes informations, mais là, ça a été la goutte qui a fait déborder le vase. D’abord, on apprend que nous nous faisons berner par l’industrie agro-alimentaire, que nous bouffons de la merde, mais qu’il existe une bande d’irréductibles qui font tout mieux et qui respectent la nature etc. Jusque-là, difficile de ne pas être d’accord, mais quand…

  • Véganisme abolitionniste

    Carnophallogocentrisme

    Deux mots sur le carnophallogocentrisme… Plaît-il? Carnophalloquoi? Carnaval, c’est ça? Oui, en quelque sorte, mais un carnaval avec des masques de tristesse et de douleur. C’est celui que nous offre notre « civilisation » contemporaine avec le massacre inutile de milliards d’animaux humains et non humains pour…pourquoi au juste? Le carnophallogocentrisme, ce mot concocté par Jacques Derrida désigne les trois piliers sur lesquels sont construites nos civilisations: sacrifice des animaux, phallocentrisme et logocentrisme. Malheureusement, ce concept n’a que peu été étudié. Et pour cause: il remet en question les fondements de nos sociétés, leurs trois piliers. Logocentrisme Ah, le grand Logos, tout est mesuré par rapport à lui. Soit tu l’as, ou…

  • Philosophie

    Premier moteur

    Le maniaco-dépressif – ou bipolaire – rechercherait quelque « objet » qu’il aurait perdu. Son double dans le ventre de la mère, le placenta[i] ? La fusion avec la mère ? Le paradis perdu ? Un « sentiment océanique » ? L’unité avec le grand tout ? Ensuite la « douche froide » de la naissance avec parfois le non-accueil par des parents angoissés, ou par des non-parents ? L’enfer après le paradis ? Ou cet enfer-enfance est-il encore un paradis perdu pour certains ? Un vague souvenir de toute puissance, d’euphorie, d’exaltation ? Un havre de paix et d’amour ? Perdu, vraiment? Tout cela ne se joue probablement qu’au niveau de la représentation que nous avons de notre enfance, de tout ce qu’il y…

  • Véganisme abolitionniste

    Un autre paradigme

    Ceux qui ont quelques notions d’épistémologie savent ce qu’est un « paradigme » selon Thomas Kuhn. Grosso modo, un paradigme est une théorie qui façonne notre manière de voir les choses. En sciences, un paradigme est une théorie qui tient la route aussi longtemps qu’un seul exemple ou résultat d’observation ne vienne contredire les prévisions de cette théorie. Un exemple fameux est la théorie de la relativité générale d’Einstein qui a remplacé la théorie de la loi d’attraction universelle de Newton mise à mal par des observations du mouvement de la planète Mercure. Un autre exemple encore plus connu est celui de l’héliocentrisme qui a remplacé le géocentrisme parce qu’il est plus…

  • Véganisme abolitionniste

    Stop eating animals

    Je reviens d’une semaine de vacances sur une île magnifique dont le climat est idéal pour la culture de fruits et de légumes. Comme les saisons sont très peu marquées, plusieurs récoltes sont possibles tout au long de l’année. Je peux très bien y imaginer de beaux projets de permaculture multipliant encore les récoltes. Certains y existent déjà, mais…des animaux y sont exploités. Toute l’île pourrait être un paradis pour véganes et pour les animaux, mais les gens y ont choisi…la mort des animaux. Parce qu’apparemment, il n’y a que ça de vrai. De retour donc après cette semaine avec un arrière goût amer. Et ces remarques de personnes qui…

  • Véganisme abolitionniste

    Philosophie et véganisme

    Allier philosophie et véganisme ne va pas de soi et la proportion de véganes parmi les philosophes semble être la même que dans toute la population: au mieux un végane pour cent carnistes. Et je n’en suis même pas certain. Parfois j’ai même l’impression que c’est pire parmi les philosophes. Idem dans la spiritualité: très rares sont les encouragements à prendre le bien-être animal en considération dans toutes les formes de spiritualité, y compris les religions. Le bouddhisme et l’hindouisme sont peut-être des exceptions, et surtout le jaïnisme. Pour le reste, il est tout au plus question de « respect » vis à vis des animaux dont le « sacrifice » s’avèrerait néanmoins nécessaire.…

  • Véganisme abolitionniste

    Anthropocentrisme et anthropomorphisme

    On reproche souvent aux véganes de véhiculer des idées anthropomorphiques. De même les véganes dénoncent l’anthropocentrisme des carnistes. Dans quelle mesure ces concepts s’appliquent-ils au véganisme ou au carnisme? Définition de l’anthropomorphisme: « Tendance à se représenter toute réalité comme semblable à la réalité humaine« . Comme le végane refuse de consommer des produits d’origine animale parce que tout comme nous, les animaux seraient sentients, ils auraient des sensations et sentiments, et qu’ils aspireraient à vivre si possible sans douleur, etc., on lui reproche d’attribuer des caractéristiques, comportements, intentions et besoins humains aux animaux. En deux mots, le végane donnerait des traits humains aux animaux alors que ceux-ci ne feraient que réagir…