• Véganisme abolitionniste

    Un autre paradigme

    Ceux qui ont quelques notions d’épistémologie savent ce qu’est un « paradigme » selon Thomas Kuhn. Grosso modo, un paradigme est une théorie qui façonne notre manière de voir les choses. En sciences, un paradigme est une théorie qui tient la route aussi longtemps qu’un seul exemple ou résultat d’observation ne vienne contredire les prévisions de cette théorie. Un exemple fameux est la théorie de la relativité générale d’Einstein qui a remplacé la théorie de la loi d’attraction universelle de Newton mise à mal par des observations du mouvement de la planète Mercure. Un autre exemple encore plus connu est celui de l’héliocentrisme qui a remplacé le géocentrisme parce qu’il est plus…

  • Véganisme abolitionniste

    Stop eating animals

    Je reviens d’une semaine de vacances sur une île magnifique dont le climat est idéal pour la culture de fruits et de légumes. Comme les saisons sont très peu marquées, plusieurs récoltes sont possibles tout au long de l’année. Je peux très bien y imaginer de beaux projets de permaculture multipliant encore les récoltes. Certains y existent déjà, mais…des animaux y sont exploités. Toute l’île pourrait être un paradis pour véganes et pour les animaux, mais les gens y ont choisi…la mort des animaux. Parce qu’apparemment, il n’y a que ça de vrai. De retour donc après cette semaine avec un arrière goût amer. Et ces remarques de personnes qui…

  • Véganisme abolitionniste

    Philosophie et véganisme

    Allier philosophie et véganisme ne va pas de soi et la proportion de véganes parmi les philosophes semble être la même que dans toute la population: au mieux un végane pour cent carnistes. Et je n’en suis même pas certain. Parfois j’ai même l’impression que c’est pire parmi les philosophes. Idem dans la spiritualité: très rares sont les encouragements à prendre le bien-être animal en considération dans toutes les formes de spiritualité, y compris les religions. Le bouddhisme et l’hindouisme sont peut-être des exceptions, et surtout le jaïnisme. Pour le reste, il est tout au plus question de « respect » vis à vis des animaux dont le « sacrifice » s’avèrerait néanmoins nécessaire.…

  • Véganisme abolitionniste

    Anthropocentrisme et anthropomorphisme

    On reproche souvent aux véganes de véhiculer des idées anthropomorphiques. De même les véganes dénoncent l’anthropocentrisme des carnistes. Dans quelle mesure ces concepts s’appliquent-ils au véganisme ou au carnisme? Définition de l’anthropomorphisme: « Tendance à se représenter toute réalité comme semblable à la réalité humaine« . Comme le végane refuse de consommer des produits d’origine animale parce que tout comme nous, les animaux seraient sentients, ils auraient des sensations et sentiments, et qu’ils aspireraient à vivre si possible sans douleur, etc., on lui reproche d’attribuer des caractéristiques, comportements, intentions et besoins humains aux animaux. En deux mots, le végane donnerait des traits humains aux animaux alors que ceux-ci ne feraient que réagir…

  • Véganisme abolitionniste

    Onfray et le cri de la carotte

    Philo-végane aime non seulement le véganisme, mais également la philosophie quand celle-ci essaye de vraiment comprendre. En ce sens il est intéressant de constater combien peu de philosophes comprennent vraiment les arguments et les enjeux de la philosophie végane. Tout porte à croire que les philosophes s’efforcent à justifier le fait qu’ils aiment la viande plutôt que de voir clairement qu’aimer la viande ne pèse rien face au désarroi des animaux que l’on tue pour l’amour de la viande. Ainsi, tous les arguments, y compris les plus abracadabrants, permettent aux carnistes de persévérer dans l’erreur et l’horreur. Un des cas les plus éloquents sur l’attitude de certains philosophes par rapport…